Comment fonctionne un visualiseur ?


Enseigner / mercredi, novembre 20th, 2019

Outil particulièrement adapté au milieu pédagogique, utilisé tant dans les salles de classe que dans les entreprises, le visualiseur séduit de plus en plus de personnes. C’est pour cette raison que le nombre de ses utilisateurs ne cesse de croître. Cet outil informatique facilite les présentations interactives en public grâce à sa formidable capacité à capturer les documents, qu’il s’agisse d’images, de vidéos ou autres, puis à les projeter en direct sur tout type d’écran. Mais comment fonctionne-il ?

Des informations sur le visualiseur

Ce qu’il faut déjà savoir au sujet du visualiseur, c’est qu’il s’agit d’un appareil informatique qui ressemble un peu à la lampe de table mais qui n’a rien à avoir avec elle au niveau de ses fonctions. Le visualiseur comprend différentes parties.

  • L’unité centrale : elle est située dans le pied du visualiseur et permet à tout le système de fonctionner comme il se doit. On peut dire que c’est le chef d’orchestre du visualiseur.
  • Le col de cygne : on en trouve de deux types sur le marché, l’un flexible et l’autre articulé. L’un comme l’autre servent à soutenir la tête de la caméra.
  • La tête de caméra : elle est équipée d’une caméra dotée de plusieurs fonctionnalités comme le zoom numérique et ceci dans une bonne résolution.

On n’ira pas jusqu’à dire que la tête de caméra (haute définition, Full HD, UHD) est la pièce maîtresse du visualiseur, mais elle joue un très grand rôle tout le long du processus de projection de photos ou de films sur tout support visuel externe.

Comment fonctionne un visualiseur ?

On distingue une multitude de modèles de visualiseurs. Toutefois, certains se démarquent clairement du lot. Au nombre de ceux-ci, on peut citer : le visualiseur de documents Speechi SPE-VI-51 (toute la gamme Lumens), le visualiseur mobile DC 125 et le micro-visualiseur de documents.

Consultez le site internet visualiseurs.com pour avoir plus de détails.

L’avantage avec le visualiseur (comme pour le tableau blanc et le vidéoprojecteur), c’est que la surface de projection n’a pas besoin d’être adaptée. Dans une salle de classe, la projection peut se faire sur un mur ou sur le sol. Le projecteur pivote et permet de projeter sur toutes les surfaces.

L’écran projeté devient un écran tactile. Comme pour les vidéoprojecteurs ou les tableaux blancs, les visualiseurs projettent des écrans tactiles. Une interactivité se créé donc automatiquement autour de ces écrans.

Contrairement au vidéoprojecteur interactif et aux tableau blancs interactifs (TBI ou TNI), pour utiliser le visualiseur il n’y a pas besoin de logiciel. L’utilisation est beaucoup plus simple. Elle n’en reste pas moins interactive.

C’est un des outils pédagogiques les plus simples et efficaces. Vous pourrez quand même annoter vos documents directement sur l’écran de projection avec votre doigt ou un stylet. Le travail deviendra smart, collaboratif et intuitif.

Tableau blanc interactif, vidéoprojecteur, visioconférence, rétroprojecteur, visualiseur, toutes ces solutions interactives ont chacune des qualités.

Une vidéo du visualiseur ELMO MX-P

Comment choisir le meilleur visualiseur ?

Pour parvenir à choisir en toute quiétude le meilleur visualiseur dans la multitude de modèles existants sur le marché, nous vous suggérons de passer en revue certaines caractéristiques du visualiseur parmi lesquelles figurent ceux que nous indiquons ci-dessous.

  • La mobilité du visualiseur : ce point est important car c’est de la mobilité du visualiseur que dépend toute la malléabilité du col de cygne. Opter pour un visualiseur équipé d’un col de cygne flexible est la meilleure des options. En effet, cela vous permet de manier la tête de caméra de manière à avoir les meilleurs angles de vue pour une présentation optimale.
  • Les performances graphiques : c’est sur ces détails de l’objectif de la caméra que repose toute la netteté de l’image ou des vidéos prises par le visualiseur. Ainsi, plus la caméra aura un zoom global élevé, plus le contenu projeté sera lisible, et ceci jusque dans ses moindres détails. N’hésitez donc pas à choisir un visualiseur doté d’un zoom puissant ! Les meilleurs en sont équipés.
  • La facilité d’usage du visualiseur. Assurez-vous que votre futur visualiseur soit doté des outils que sont : un pilote plug and play universel compatible avec tout type d’équipement ou d’appareil informatique, un éclairage LED, une résolution native élevée, un capteur d’image professionnel pour une copie parfaite de l’image source, une mémoire intégrée et un microphone (branchement HDMI, VGA ou câble USB).

Tout ceci facilitera énormément votre utilisation du visualiseur interactif en toute circonstance et en tout lieu. Enfin, il faut savoir qu’il est important d’opter pour un appareil accompagné d’une bonne garantie.

Un tableau interactif est sans fil, contrairement à un visualiseur, mais ce dernier est très léger et peu encombrant. Si votre écran d’ordinateur ne marche plus, vous ne pourrez plus le connecter à un tableau numérique. C’est là toute la force du visualiseur. Il permet de projeter des feuilles manuscrites. Une solution idéale contre le bug informatique dans les établissements scolaires. Il permet, enfin, de réaliser un travail collaboratif.